Rechercher
  • Emmanuelle Krebs

L'astuce "gestion des blocages"01: Réussir à s'organiser

Mis à jour : il y a 3 jours


Pour aller plus loin dans l'efficacité des exercices, en voici les explications :


Pourquoi ces exercices de mouvements croisés ?

Le « cross crawl » est l’un des nombreux exercices de « brain gym », souvent utilisé en éducation kinésthésique (la gymnastique de l’apprentissage).

Il a l’avantage d’enclencher des connexions entre les hémisphères droit et gauche de notre cerveau(1), tout en créant rapidement un afflux sanguin vers ce dernier et donc, une meilleure oxygénation de celui-ci.

Nous avons besoin de ces paramètres, entre autres, pour avoir « les idées claires » !

Pourquoi transposer ces mouvements croisés aux yeux ?

L’étirement des muscles oculaires(2) va permettre de stimuler différentes zones du cerveau et notamment, ce qu’on appelle certaines aires associatives (ici, via les aires visuelles). Elles sont forcément sollicitées quand on s’emploie à organiser(3).

Dans le cerveau, les aires associatives étant situées plus en avant que les aires visuelles, tapoter l’avant du crâne en plus pour les stimuler, donnera un petit coup de pouce supplémentaire !

Pourquoi toucher la tête et masser le sternum ?

Toucher le crâne au niveau de la fontanelle(4) tout en massant le sternum puis le sacrum, va fluidifier les mouvements qui se font entre le crâne et le reste du corps. Le mouvement sur lequel on veut agir ici est le mouvement respiratoire primaire(5), souvent travaillé en ostéopathie crânienne.

Il s’agit d’un micro-mouvement, une micro-respiration(6) qui anime tous les tissus de l’organisme.

Fluidifier ce mouvement évitera au moment de l’organisation de se sentir « bloqué » ou d’avoir la « tête dans un étau » !

(1). Les hémisphères droit et gauche sont reliés par un faisceau de fibres nerveuses appelé « corps calleux ». Plus les connexions neuronales se font entre ces hémisphères, plus les informations sont fluides.

(2). Le terme « oculaire » est le terme le plus communément employé. Réellement, on parlerait plus précisément de muscles « oculomoteurs ».

(3). Les aires associatives sont impliquées dans différents processus cognitifs complexes, dont la planification, qui fait partie intégrante de l’organisation.

(4). La fontanelle est la dernière partie du crâne à se souder après la naissance. C’est ce petit « trou » qu’on dit souvent ne pas devoir toucher tant qu’il n’est pas soudé.

(5). Mouvement respiratoire primaire, appelé aussi « mécanisme » respiratoire primaire, ou plus souvent « MRP ».

(6). Cette micro-respiration correspond aux mouvements rythmiques de respiration cellulaire et n’a rien à voir avec la ventilation pulmonaire à laquelle on pense.


0 vue
Rejoindre mes abonnés